Cacao
Cacao

CACAO

ASSURER L'AVENIR DU CACAO

NOTRE APPROCHE

Les agriculteurs sont à la source de notre secteur. Pour augmenter leurs rendements et leurs revenus, nous devons améliorer leur accès à des plants de qualité, aux engrais, ainsi qu’à la formation aux meilleurs pratiques. Notre travail en Indonésie et en Afrique de l’Ouest est un bon début : nous avons démontré que cette forme de soutien peut aider les agriculteurs à tripler leurs rendements en trois à cinq ans. Ces progrès augmentent l’offre de cacao et permettent aux agriculteurs d’améliorer la situation financière de leurs familles et à accéder aux services essentiels tels que l’éducation et la santé.

Pour promouvoir notre approche dans le monde entier, notre initiative pour un cacao durable (« Sustainable Cocoa Initiative ») agit sur trois leviers pour prioriser les agriculteurs :

• Atteindre le plus grand nombre d’agriculteurs en faisant certifier l’ensemble de nos approvisionnements en cacao en en encourageant d’autres acteurs de notre secteur à s’engager pour la certification
• Améliorer la sélection des plants, les méthodes agronomiques et la protection contre les nuisibles et les maladies par des travaux de recherche en rupture
• Apporter aux agriculteurs les connaissances et la technologie dont ils ont besoin pour tripler leurs rendements en investissant dans les régions sources critiques.        

STRATEGIE POUR UN CACAO DURABLE

DONNER AUX AGRICULTEURS LES OUTILS POUR PROSPERER

En priorisant les besoins de ceux qui sont aux sources de la filière, nous nous attaquons aux enjeux du secteur du cacao d’une manière systématique et globale.

Les éléments d'une culture prospère du cacao sont les suivants :
• Des rendements élevés grâce à des pratiques agronomiques modernes et durables
• L’accès à des plants de bonne qualité et à des produits agricoles appropriés, en particulier les engrais
• Des agriculteurs bien formés, qui cultivent les bons cacaotiers et gèrent efficacement leurs terres et leurs cultures.
• Un accès effectif au marché
• Un soutien et des investissements continus de la part des gouvernements et des entreprises privé

Notre Stratégie  : The Sustainable Cocoa Initiative (SCI) : En savoir plus

NOS PRINCIPES EN ACTION - POINT D'ETAPE 2016 : CACAO

En 2016, plus de 50 % du cacao que nous avons utilsié provenait de sources certifiées. L'utilisation de cacao certifié durable améliore le niveau de vie des agriculteurs et participe à la protection de l'environnement.

Nous savons toutefois que les femmes sont souvent exclues des communautés de cultivateurs de cacao et qu’elles pâtissent parfois d’un accès limité à la terre, à la formation et aux financements. C’est pourquoi nous collaborons avec CARE International à l’émancipation des femmes dans la filière du cacao par l’accès au crédit et à la formation. Il s’agit là d’un des nombreux moyens que nous mettons en œuvre pour construire une chaine d’approvisionnement du cacao durable.

OBJECTIF 2020 : 100 % DE NOTRE CACAO ISSU DE SOURCES CERTIFIEES DURABLES
PROGRES: PLUS DE 50 % DE SOURCES CERTIFIEES DURABLES

Travailler avec les cultivateurs de cacao

" L’équipe Mars Cocoa Sustainability m’a apporté les connaissances et l’accès aux dernière technologies qui me permettent de gagner plus pour ma famille"
Laodi, cultivateur de cacao à Sulawesi, en Indonésie

Après avoir élargi ses compétences par la formation, Laodi les transmet aujourd’hui à d’autres agriculteurs des environs. Laodi est devenu un « Docteur Cacao » dans son village et a lancé sa propre pépinière pour distribuer des semences et des plants de qualité dans sa communauté.

AUTRES GRANDES REUSSITES DANS LE DOMAINE DU CACAO

  • Nous sommes actuellement le seul grand fabriquant de chocolat à collaborer avce les trois grandes organisations de certification : UTZ, the Rainforest Alliance et Fairtrade International.
  • En 2010, Mars a signé un protocole d'entente (MoU) avec le ministère de l'Agriculture de la Côte D'Ivoire, qui nous permet de collaborer directement avec le gouvernement ivoirien à des projets au service de la productivité agricole.
  • En 2017, nous avons renouvelé ce partenariat, avec un investissment supplémentaire de 180 millions de $.
  • Nous collaborons avec tout acteur du secteur du cacao qui partage notre vision et qui le souhaite, même si c’est un concurrent. Nous avons signé des MoU avec les fournisseurs de cacao Barry-Callebaut et ECOM pour élargir nos programmes en Côte d'Ivoire et nous avons félicité Ferrero et Hershey d’être devenus les deuxième et troisième producteurs, respectivement, à s’engager pour un cacao à 100% certifié.
  • Pour le bénéfice des agriculteurs, nous investissons considérablemeny dans la recherche scientifique en rupture, telle que la cartographie du génome du cacao. Nous en avons publié les résultats afin que tout chercheur puisse s'en servir pour développer de meilleures pratiques de sélection et pour proposer aux agriculteurs des cacaoyers plus sains et productifs.    
  • Pour sensibiliser les agriculteurs aux meilleures pratiques agronomiques, nous avons construit 17 Centres de développement du cacao (CDC) en Côte d’Ivoire, dont quatre en collaboration avec nos partenaires ECOM et Barry-Callebaut. Nous avons également sélectionné les cinq premiers opérateurs de "Cocoa Village Clinics" à Soubré.

ENJEUX POUR LA CULTURE DURABLE DU CACAO

Plus de cinq millions d’agriculteurs en Afrique de l’Ouest, en Asie du Sud-Est et en Amérique Latine cultivent la majorité du cacao du monde. Ces agriculteurs sont continuellement aux prises avec des cacaotiers vieillissants et peu productifs, ne disposant pas des ressources pour les remplacer. Dans certaines communautés, leurs rendements, revenus et qualité de vie sont en recul

LES DEFIS DU CACAO DURABLE

ASSURER L'AVENIR DU CACAO

La demande de cacao augmente. Si elle poursuit sa croissance au rythme annuel de 2%, le monde aura besoin d’au moins un million de tonnes de plus par an d’ici 2020 pour y répondre. Cela représente l’équivalent d’un doublement de la production actuelle de la Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao. Mais alors que la demande augmente, les rendements agricoles diminuent. Notre secteur doit agir dès maintenant pour que nous puissions protéger l’avenir de la filière pour tout le monde.

Trois problématiques clés contribuent à cette pression : le sous-investissement, les exploitations agricoles peu performantes et la fragmentation de la cacaoculture.

SOUS-INVESTISSEMENT

Pour que les agriculteurs gèrent efficacement leurs exploitations, ils doivent pouvoir s’appuyer sur des travaux de recherche qui les aident à produire des plants de meilleure qualité, à lutter contre les nuisibles et les maladies et, plus généralement, à adopter de meilleures pratiques agronomiques. Mais la recherche prend du temps, coûte de l’argent et exige une infrastructure sophistiquée pour transférer les connaissances au niveau de la ferme. Cultivé principalement par de petits exploitants, le cacao n’a pas toujours bénéficié du soutien des services publics ni du secteur du chocolat. Par conséquent, il est en retard par rapport à d’autres cultures comme le maïs ou le blé. Il est temps que cela change.

EXPLOITATIONS PEU PERFORMANTES

Les agriculteurs doivent pouvoir utiliser les bons outils pour que leurs exploitations soient performantes. Mais à l’heure actuelle, ils sont plutôt aux prises avec des cacaotiers vieillissants qui produisent de moins en moins de cacao, ainsi qu’avec des nuisibles et des maladies qui peuvent détruire une grande partie de leurs récoltes. De plus, de nombreux agriculteurs n’ont pas accès aux outils ni aux produits agricoles qui leur permettraient de prospérer, comme des plants de bonne qualité, des engrais et la connaissance des meilleures pratiques. Ces difficultés se traduisent par une faible productivité et des revenus insuffisants. Par conséquent, les agriculteurs manquent souvent d’éducation, d’information et de financements pour améliorer leurs compétences et leur production.

FRAGMENTATION

Le monde compte plus de cinq millions de cultivateurs de cacao, dont beaucoup travaillent dans des régions reculées d’Afrique de l’Ouest, d’Asie et d’Amérique Latine. En raison de leur nombre, il est très difficile d’apporter des changements à l’échelle du secteur. Pour transformer le secteur du cacao de manière systématique, nous devons établir des partenariats efficaces avec les ONG, les gouvernements, les fabricants de produits alimentaires et d’autres acteurs concernés par son avenir durable. En tirant parti de notre expertise et de nos ressources collectives dans le monde entier, nous pouvons mettre en place un programme global, de la ferme à l’usine, et protéger ainsi l’avenir de la filière.


World Cocoa Foundation
La World Cocoa Foundation promeut une économie plus durable du cacao par le biais du développement économique et social et par la protection de l’environnement dans les communautés cultivatrices de cacao.

International Cocoa Initiative
L’International Cocoa Initiative est un partenariat réunissant ONG, syndicats, transformateurs du cacao et grandes marques du chocolat pour faire évoluer les pratiques agricoles du cacao.

International Cocoa Organization
Les membres de l’International Cocoa Organization représentent les pays producteurs et les pays consommateurs de cacao. C’est à dire à peu près tout le monde.

National Confectioners Association
La National Confectioners Association aide les industriels à se développer en promouvant les intérêts du secteur américain de la confiserie et de ses consommateurs.

Cocoa Producers Alliance
La Cocoa Producers Alliance est une organisation inter-gouvernementale promouvant la recherche sur le cacao.

CERTIFICATION

La certification est le meilleur outil dont nous disposons, dans le secteur du cacao, pour apporter un accompagnement cohérent et continu aux agriculteurs du monde entier. Nos pratiques de certification du cacao vont au-delà de nos activités existantes en introduisant de nouvelles mesures favorisant la productivité. Cela nous permet de nous assurer que la certification augmente directement les revenus des agriculteurs.

Le premier cacao indonésien certifié par UTZ a été produit en août 2010. C’est un résultat encourageant de notre soutien à la certification. Nous continuons de développer de nouvelles régions cacaotières en Asie, y compris en nous approvisionnant en cacao certifié UTZ au Vietnam.

Fairtrade n’est pas qu’un logo pour nous. MALTESERS® est la troisième marque de confiserie du Royaume-Uni et tous nos produits Maltesers® au Royaume-Uni et en Irlande portent le logo Fairtrade. La popularité de ce produit s’est soldée par une augmentation 10% des ventes britanniques de chocolat confectionné à partir de cacao certifié Fairtrade. Nous cherchons des opportunités de développer notre utilisation de la certification Fairtrade sur le long terme, en vue de notre objectif pour 2020

en savoir plus

 

LA RECHERCHE

Les agriculteurs du cacao ne produisent que 10% des récoltes qu’ils pourraient obtenir dans des conditions idéales, avec les meilleures pratiques. En comparaison, le maïs a atteint 60% de son rendement théorique. Généralement financée par les Etats, les agences agronomiques ou les universités, la recherche sur la culture du cacao a longtemps souffert d’un manque de ressources, recevant bien trop peu de financements et d’expertise.

Mars considère qu’il est de son devoir d’améliorer la productivité des agriculteurs dont nous dépendons en développant le financement de la recherche sur le cacao. En première ligne de nos efforts, le Mars Center for Cocoa Science, dans l’Etat de Bahia, au Brésil, a ouvert ses portes en 1982. Le centre est un hub de recherche et de collaboration de toute première qualité ; il porte nos travaux sur la sélection du cacao, les systèmes agroforestiers, les environnements à forte biodiversité et la réhabilitation des sols;

Une de nos plus belles réussites est notre collaboration avec IBM et l’Agricultural Research Center du ministère américain de l’Agriculture, qui a abouti au séquencement des génomes du cacao. Depuis, des scientifiques du monde entier se sont appuyés sur ces travaux pour développer des variétés de cacao plus résilientes et productives.

“Je suis persuadé que c’est une bonne chose d’aider des agriculteurs tels que Yao, qui peut maintenant acheter les engrais dont il a besoin pour améliorer sa récolte. C’est le top de la mutualité.” — Manuel Salazar, Associé Mars Chocolat et participant au Mars Ambassador Program

TRANSFERT DE TECHNOLOGIE

Pour obtenir les meilleurs résultats chez le plus grand nombre d’agriculteurs, Mars construit des Centres de développement du cacao (CDC) dans plusieurs régions cacaotières d’Asie et d’Afrique de l’Ouest. Nous collaborons avec des bailleurs de fonds internationaux, des gouvernements et d’autres acteurs pour offrir aux agriculteurs les outils, les techniques et la formation nécessaires pour cultiver des variétés à plus haut rendement. Les agriculteurs peuvent utiliser les intrants des CDC pour créer des « Cliniques villageoises du cacao », des pépinières locales qui facilitent la distribution des plants de cacao et créent une source supplémentaire de revenus.

Nous souhaitons atteindre 150 000 agriculteurs en Côte d'Ivoire d’ici 2020. Dans le cadre de notre programme Vision for Change, nous espérons aider au moins cette partie des 750 000 agriculteurs du pays à tripler leurs rendements pour atteindre 1,5 tonnes par hectare.

Cocoa Sustainability Infograph

D'ici 2020, 100% du cacao acheté sera issu de source certifiées durables.