Notre programme d'approvisionnement durable
Notre plan d'approvisionnement durable

NOTRE PLAN D'APPROVISIONNEMENT DURABLE

OEUVRER POUR UNE CROISSANCE DURABLE

Nous nous attaquons aux impacts environnementaux et sociaux les plus significatifs dans notre chaîne d'approvisionnement pour nous aider à croître durablement. Nos secteurs d'activité travaillent en partenariat avec des experts, des agriculteurs et des groupes communautaires pour relever ensemble les défis.

L'approvisionnement durable illustre notre engagement à réduire l'impact environnemental de nos matières premières prioritaires, faire progresser le respect des droits de la personne à travers notre chaîne de valeur et aider à sortir les agriculteurs de la précarité. Il est défini par nos cinq impacts majoritaires (gaz à effet de serre (GES), gestion de l'eau, utilisation des terres, droits et revenus de la personne.

Depuis 2007, nous concentrons nos efforts de développement durable sur nos matières premières prioritaires, notamment le thé noir, le cacao, le café, le poisson, la menthe, l'huile de palme, les arachides et le riz. En 2014, nous avons ajouté des engagements sur le bœuf, le papier et la pâte de bois et le soja dans le cadre de notre politique de déforestation.

Notre stratégie d'approvisionnement couvre 23 matières premières (y compris celles énumérées ci-dessus), couvrant 60% de notre volume d'approvisionnement.

POUR EN SAVOIR PLUS CONSULTEZ NOTRE SITE GLOBAL

La stratégie s'attaque aux cinq impacts les plus importants pour notre chaîne d'approvisionnement et nos parties prenantes :

Environnementaux :  

  • Utilsation des terres
  • Emissions de gaz à effet de serre (GES)
  • Utilisation de l'eau

Sociaux :

  • Revenus
  • Droits de la personne

Nous travaillons avec des partenaires externes et notre connaissance des risques géographiques pour identifier les impacts pour chacune des 23 matières premières ciblées. Cela nous aide à élaborer les objectifs, les politiques et les plans de mise en œuvre les plus efficaces pour atténuer chaque impact.

Par exemple, notre plan de lutte contre la déforestation est une bonne démonstration de notre approche pour lutter contre l'utilisation des terres et les émissions de GES. Nous avons des objectifs clairs et des plans de mise en œuvre pour les matières premières où la déforestation est la plus préoccupante: le boeuf, l'huile de palme, le papier et la pulpe, et le soja. Notre approche nous permet de progresser rapidement dans l'élimination de la déforestation dans les zones les plus sensibles de nos chaînes d'approvisionnement.

De nombreux risques dans notre chaîne d'approvisionnement sont liés à la dégradation de l'environnement et au changement climatique, mais les impacts sociaux potentiels sont également préoccupants. En sus de notre Code de conduite des fournisseurs, nous avons publié notre politique sur les droits de la personne en 2014 et avons également nommé un directeur des droits de la personne.

Conformément aux Principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de la personne, nous mettons en œuvre un processus de diligence raisonnable pour identifier, atténuer et corriger les impacts négatifs sur les droits de l'homme dans notre chaîne d'approvisionnement. Notre cadre CARE guide notre approche des droits de l'homme.

METTRE NOS STRATEGIES EN PRATIQUE

TRAVAILLER AVEC LES AGRICULTEURS

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture estime que 84% des 570 millions d'exploitations agricoles dans le monde font moins de deux hectares et sont détenues et gérées par des familles. Ces petites exploitations, situées principalement dans les pays à faible revenu, soutiennent plus de deux milliards de personnes dans le monde.

Beaucoup de nos matières premières, y compris le cacao, le café et le thé, sont cultivées par de petits agriculteurs. En raison de la petite taille de leurs exploitations, ils sont particulièrement vulnérables aux impacts du changement climatique, au stress hydrique, à la dégradation des sols et aux maladies des plantes. Une formation médiocre et le manque d'accès aux marchés et aux technologies entraînent également des rendements plus faibles et des revenus plus faibles. Nous travaillons avec des experts et des groupes communautaires pour améliorer la résilience et les moyens de subsistance des agriculteurs, ainsi que pour assurer un approvisionnement durable et de haute qualité en matières premières pour l'avenir.

Le Centre Mars pour la science du cacao (MCCS) à Bahia, au Brésil, dirige nos travaux sur l'amélioration du cacao, les systèmes agroforestiers et la réhabilitation des terres. Grâce au MCCS, nous soutenons diverses initiatives visant à séquencer les génomes de cultures clés, y compris le cacao et les arachides. Cette information est partagée avec les obtenteurs, qui peuvent l'utiliser pour identifier les caractères de la résistance aux maladies, améliorer les rendements, poursuivre l'efficacité de l'utilisation de l'eau et des nutriments et améliorer l'adaptabilité au changement climatique. Cela devrait conduire à des plantes plus saines, plus fortes et plus productives qui peuvent améliorer les rendements et les revenus des agriculteurs.

Nous travaillons également directement avec les petits producteurs, et dans le cadre de notre programme Vision for Change, nous construisons des centres de développement du cacao (CDC) et des centres villageois du cacao (CVC) en Côte d'Ivoire et en Indonésie. Les CDC éduquent les agriculteurs sur la gestion efficace de leurs terres et de leurs cultures, et les opérateurs de CVC fournissent aux agriculteurs des plantes, des engrais et des pesticides de bonne qualité, et aident à la formation et à la gestion des affaires.

En collaboration avec les riziculteurs de riz basmati au Pakistan, nous travaillons sur un programme d'approvisionnement pour introduire un système alternatif de mouillage et de séchage, une technique d'irrigation qui réduit l'utilisation de l'eau et les émissions de GES et améliore les rendements.

Nous rejoignons également l'organisation suisse de développement, Helvetas, dans le cadre d'un projet visant à améliorer l'optimisation de l'eau et la productivité des riziculteurs. Près de 1 000 riziculteurs pakistanais bénéficient directement de cette initiative. Nous collaborons avec la société rizicole internationale Rice Partners Limited et l'International Rice Research Institute.

Avec Danone, nous avons lancé le fonds Livelihoods 3F, un fonds mutuel d'investissement qui investit €120 millions sur 10 ans pour des projets impliquant de petits agriculteurs d'Afrique, d'Asie et d'Amérique Latine. Ce fonds a trois objectifs:

  • Economique : Augmenter les rendements des cultures et les revenus des agriculteurs.
  • Social: Autonomiser les agriculteurs, en particulier les femmes et améliorer les moyens de subsistance des familles d'agriculteurs.
  • Environnemental : Promouvoir des pratiques agricoles responsables pour améliorer la résilience aux changements climatiques.

Au cours des dix dernières années, Mars s'est concentré sur le développement et l'adoption de pratiques durables auprès de ses communautés de fournisseurs.